Le Conseil fédéral approuve la création d’un réseau de centres de calcul pour l’administration fédérale

Berne, 02.07.2014 - Lors de sa séance d’aujourd’hui, le Conseil fédéral a approuvé la création d’un réseau de centres de calcul destiné à l’administration fédérale centrale. Celui-ci comprendra quatre centres de calcul, dont deux bénéficieront d’une protection militaire intégrale et les deux autres rempliront, en terme de protection, les exigences propres à l’administration civile. L’un des centres de calcul civils sera également utilisé par l’armée. La mise sur pied d’un réseau permettra de réduire sensiblement le nombre de centres de calcul actuellement exploités par l’administration fédérale. En outre, ce réseau permettra à l’avenir de fournir, à un prix avantageux et moyennant un faible impact environnemental, les capacités nécessaires dans le domaine informatique de la Confédération.

Actuellement, de nombreux petits centres de calcul, répartis dans différents sites, assurent l'exploitation informatique de l'administration fédérale. Or, par rapport à un grand centre de calcul, plusieurs centres de taille inférieure utilisent en règle générale plus d'énergie pour garantir la même capacité de calcul et de stockage.

Un réseau de centres de calcul visant une rentabilité plus élevée

En s'appuyant sur la stratégie de la Confédération en matière de TIC pour les années 2012 à 2015, les fournisseurs de prestations des domaines civil et militaire ont élaboré un projet interdépartemental de réseau de centres de calcul. Ce dernier complètera l'actuelle infrastructure, hétérogène et parfois inefficiente, des centres de calcul de l'ensemble de l'administration fédérale et de l'armée. Ainsi, les futures exigences en matière de capacité, de sécurité et de disponibilité pourront si nécessaire être satisfaites même en cas d'urgence et de crise, et cela de la manière la plus économique possible. Afin de faire face aux besoins croissants en capacité de calcul, les centres seront planifiés et réalisés de manière modulaire.

Au cours d'une étude approfondie concernant la création d'un réseau, la possibilité de louer des locaux à des tiers a aussi été examinée, avant d'être abandonnée pour des raisons liées à l'économie et à la qualité du service

Quatres centres de calcul

Le réseau comptera non seulement un centre de calcul civil situé dans la région de Berne, qui sera rénové, et les deux actuels centres protégés à destination militaire, mais aussi un nouveau centre, qui sera construit conformément à des critères civils en matière de protection et qui sera utilisé à des fins tant civiles que militaires.  

Le principe de la construction modulaire permettra, d'un côté, d'éviter des surcapacités coûteuses et, de l'autre, de couvrir les besoins attendus en réalisant à un prix avantageux les agrandissements nécessaires. Le Conseil fédéral a confié à armasuisse (DDPS) la direction de la planification et de la construction de ce centre de calcul commun. Celui-ci devrait être exploité dès 2020. Les deux centres militaires seront totalement opérationnels jusqu'en 2021. Quant à l'actuel centre exclusivement civil, il continuera d'être utilisé au moins jusqu'en 2030 grâce à des maintenances ciblées. Les demandes de crédits relatifs à ces centres seront soumises au Parlement dans les messages sur l'immobilier.

Une fois que la migration des applications vers les nouveaux centres de calcul aura eu lieu, les centres existants qui ne feront pas partie du réseau seront mis à l'arrêt.


Adresse pour l'envoi de questions

Peter Fischer, délégué au pilotage informatique de la Confédération UPIC
Tél. 058 465 98 98, peter.fischer@isb.admin.ch


Auteur

Conseil fédéral
https://www.admin.ch/gov/fr/accueil.html

Département fédéral des finances
http://www.dff.admin.ch

Dernière modification 03.10.2015

Début de la page

https://www.isb.admin.ch/content/isb/fr/home/dokumentation/medienmitteilungen/newslist.msg-id-53634.html