La Confédération entend introduire la nouvelle génération de systèmes de postes de travail d’ici à 2020

Berne, 01.07.2015 - Lors de sa séance d’aujourd’hui, le Conseil fédéral a décidé d’introduire une nouvelle génération de systèmes de postes de travail au sein de l’administration fédérale. Il a approuvé un message à cet effet portant sur un crédit d’engagement de 70,13 millions de francs et a, aux fins d’une mise en œuvre coordonnée, chargé le Département fédéral des finances (DFF) de gérer le programme en la matière (appelé SPT2020) en tant que programme informatique clé.

Entre 2010 et mi-2012, la migration des systèmes de postes de travail (SPT) de toute l'administration fédérale a été effectuée vers le système d'exploitation Windows 7 et un système de postes bureautiques standard a été installé. Microsoft a annoncé en avril 2014 que le cycle de vie de Windows 7 ainsi que de divers produits correspondants arriverait à son terme fin 2019. Le fournisseur cessera alors d'assurer l'assistance de Windows 7, de sorte que la migration des systèmes de postes de travail de l'administration fédérale devra être effectuée vers un système d'exploitation d'une nouvelle génération. A cette migration s'ajouteront des interventions effectuées sur les postes de travail électroniques à la demande des différents départements. Il s'agira notamment d'améliorer la performance et de mettre à disposition des instruments de travail mobiles pourvus des fonctions et des accès sécurisés nécessaires.

Pilotage du programme SPT2020 en tant que projet informatique clé

La migration du système d'exploitation et le passage à une nouvelle génération de systèmes de postes de travail d'ici à 2020 implique l'adoption d'une procédure coordonnée à l'échelle de l'administration fédérale, procédure qui doit être engagée suffisamment tôt en raison des délais requis par la planification. Le Conseil fédéral a confié le pilotage du projet correspondant au niveau de l'administration fédérale, le programme SPT2020, à l'Unité de pilotage informatique de la Confédération (UPIC), rattachée au DFF. Les coûts totaux du programme SPT2020 s'élèvent à 89 millions de francs pour la période courant de 2015 à 2020. Compte tenu de l'ampleur des travaux, des besoins en personnel, de la complexité du projet et des risques que le programme implique, ce dernier sera piloté en tant que projet informatique clé. De ce fait, il fera l'objet d'un contrôle de gestion étendu et d'audits du Contrôle fédéral des finances.

Pour mettre en œuvre ce projet, le Conseil fédéral soumet au Parlement une demande de crédit d'engagement s'élevant à 70,13 millions de francs pour la période allant de 2016 à 2020. Ce crédit d'engagement comprend les coûts générés par le programme, hors prestations propres et coûts d'initialisation.


Adresse pour l'envoi de questions

Peter Fischer, délégué au pilotage informatique de la Confédération, UPIC
tél. 058 465 98 98, peter.fischer@isb.admin.ch



Auteur

Conseil fédéral
https://www.admin.ch/gov/fr/accueil.html

Département fédéral des finances
http://www.dff.admin.ch

Dernière modification 03.10.2015

Début de la page

https://www.isb.admin.ch/content/isb/fr/home/dokumentation/medienmitteilungen/newslist.msg-id-57949.html