Cyberrisques SNPC

ncs-500

Les technologies de l'information et de la communication (TIC) ont modifié fondamentalement l'économie, l'Etat et la société. L'utilisation du cyberespace (p. ex. Internet et les réseaux mobiles) offre certes beaucoup d'avantages et d'opportunités. 

Reste que le réseau numérique permet aussi de perturber le fonctionnement des infrastructures utilisant les technologies de l'information et de la communication (infrastructures TIC) ou d'en abuser à des fins hégémoniques, terroristes, d'espionnage ou de criminalité. Les perturbations, les manipulations et les attaques ciblées commises au moyen des réseaux électroniques constituent des risques inhérents à une société de l'information. On peut donc s'attendre à ce que celles-ci se multiplient à l'avenir et qu'elles deviennent toujours plus professionnelles.

Stratégie nationale de protection de la Suisse contre les cyberrisques (SNPC)

Puisque la protection des infrastructures TIC contre les cyberrisques représente un intérêt majeur pour la Suisse, le Conseil fédéral a approuvé en 2012 la stratégie nationale de protection de la Suisse contre les cyberrisques (SNPC). Une année après, il a adopté le plan qui présente la mise en œuvre d'ici à 2017 des seize mesures proposées dans le cadre de cette stratégie.

Mise en oeuvre

Le Conseil fédéral a chargé le Département fédéral des finances (DFF) de mettre en œuvre la stratégie en collaboration avec l'administration fédérale, les cantons et l'économie et de constituer un organe de coordination. Celui-ci est rattaché à la Centrale d'enregistrement et d'analyse pour la sûreté de l'information MELANI au sein l'Unité de pilotage informatique de la Confédération (UPIC).

Informations complémentaires

Dernière modification 28.03.2017

Début de la page

https://www.isb.admin.ch/content/isb/fr/home/themen/cyber_risiken_ncs.html